Au nord des Grands Lacs

Au nord des Grands Lacs, le parc Samuel de Champlain

Chemin faisant, au nord des Grands Lacs de Sault-Ste-Marie au parc Samuel de Champlain à 50 km à l’est de North Bay, j’ai vu un pygargue à tète blanche au bord de la route et une femelle orignal avec son petit traverser la route juste devant moi. J’ai dû arrêter pour ne pas les frapper. Un bien beau spectacle mais malheureusement trop rapide pour la photo 🙁
Cependant j’ai eu le temps de m’arrêter pour photographier deux grues du Canada dans un champ.
Le parc provincial Samuel de Champlain m’a offert la chance de voir cette petite famille de grands harles. J’ai été ennuyé par les mouches noires, mouches à chevreuil, maringouins et brûlots qui m’ont un peu gâché le plaisir. C’était à prévoir à cette latitude et à ce temps de l’année. J’apprécie quand même ce havre de paix-nature qu’est le parc en plein cœur de la forêt du bouclier canadien.

Demain je visite le musée des beaux-arts d’Ottawa pour rentrer à Montréal mercredi le 13 d’où je publierai une ultime chronique sur ce voyage absolument extraordinaire.

Article rédigé le 11 juin 2012 et mis-à-jour en janvier 2016.

Commentaires 8

  1. Très cher René,

    Tu dois sentir évidemment le retour au pays, les conifères et cette période en effet. Quelle énumération, la panoplie d’insectes, la totale. Je sympathise. Je salue ta patience. Tu comprendras pourquoi j’ai une attirance pour la mer et le bord de mer ou le large. Tes photos sont tout à fait exceptionnelles encore une fois. Panache, douceur et tendresse. La maman harle fière et sereine avec ses petits. De très belles couleurs et la présence du rouge, les petites fraises sont arrivées. Je te souhaite une très belle journée à Ottawa, plus reposante et encore riche en découvertes. Bon retour aussi à Montréal. Il y a des gens qui doivent t’attendre avec impatience. Merci René. Tellement plaisant et riche pour nous! xxx Louise

  2. Salut René,
    Comme j’aurais aimé être là pour cueillir ces belles fraises des champs! Je n’aurais pas laissé grand chose pour les jaseurs!
    Je te souhaite une belle journée au musée demain.
    À mercredi. Tendresse.
    France

  3. Bonsoir René,
    Te voilà dans ton dernier droit… Trois mois d’aventures, c’est un rêve consommé qui te nourrira de nombreux autres mois. C’est ça qui est plaisant avec les voyages, le retour n’est pas une fin mais l’occasion de revivre les petits et grands moments au fil des jours, des futures rencontres, des prochaines découvertes et des autres captations de ces magnifiques oiseaux.
    J’ai adoré te suivre dans ce périple et découvrir faune et paysage grâce à tes yeux et aussi à ta plume que j’ai beaucoup appréciée. Ce blogue est une super idée! Un cadeau!
    Bon retour dans ton nid!
    Monique xxx

  4. Ah, le retour! Ce n’est pas de revenir qui est si terrible, je dirais même que c’est plutôt agréable de rentrer chez soi, mais du coup (comme dirais les français…) on sait que les vacances se termineront bientôt et ça c’est plus triste.

    Nous avons continué de te suivre depuis Paris et même si nous avions des journées chargées, on trouvait toujours un moment pour prendre de tes nouvelles. Deux voyages pour le prix d’un, une aubaine!

    À bientôt.

  5. Bonjour René,

    Oui, bon retour à la maison. Je suis certaine que tu vis des sentiments partagés entre la joie du retour et la tristesse de quitter ces lieux spectaculaires.

    Je partage totalement le commentaire de ton ami Hugues, il m’arrache les mots de la bouche. Tu m’as fait rêvé à chaque chronique… et tes photos m’ont également transporté vers des endroits grandioses. Comme j’aurais aimé y être. J’ai eu le sourire aux lèvres et j’étais émue très souvent. Ce fut un privilège, je t’en remercie.

    Au plaisir,
    Diane 😮
    p.s. je suis curieuse de connaître ton prochain projet de voyage car, il y en a sûrement un.

  6. Tu es si près,

    Un face à face avec une femelle orignal et son petit, ce doit-être bien impressionnant et, où il y a des orignaux il y a des maringouins, bienvenu au pays mon bel ami, tes magnifiques photos parlent de chez nous. Mon dernier coup de cœur, le grand harle et ses petits, belle composition.
    Je ne sais pas comment tu vas vivre le retour, une chose est certaine, tu as plein de magnifiques images et de fantastiques souvenirs qui feront maintenant partie de ton paysage intérieur déjà bien riche.

    Au plaisir de te voir
    Cat

  7. Bonjour René,
    Au moment ou je t’écris, tu dois être en route pour ton chez vous. Bon retour et grande joie de te retrouver avec France et bien sur ton travail de continuité avec tous ces excellentes photos… E t puis les petits oiseaux qui viennent te rendre visite dans ta cour…
    Encore des belles photos du nord de l’Ontario , Charmant la maman harle avec ses petits . Dommage les petites bébites t’aiment toujours trop…
    Au plaisir de te revoir quand tu pourras…
    Gabrielle

  8. Pensée pour le grand voyageur qui a fait l’ultime route de retour au bercail. Pensée pour France qui va retrouver son René dans ledit bercail. O’ZOISOS. Bon retour et de belles retrouvailles! Merci pour la panoplie d’habitats de toutes sortes!

    Au plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *