Plongeon huard / Common Loon / Gavia immer

Parc du Mont-Tremblant en kayak

Parc du Mont-Tremblant • juin 2016

Bref séjour de 3 jours pour finir le mois de juin au Parc du Mont-Tremblant. Quel plaisir de découvrir ses magnifiques lacs au petit matin quand la brume rosie par le soleil levant semble flotter à la surface de l’eau. C’est magique. Et, contrairement au crépuscule, cette magie peut durer assez longtemps; de cinq heures à 7 heures du matin en juin.

J’ai pagayé les lacs Escalier et Rossi situés au coeur du parc Mont-Tremblant. Le lac Escalier était accessible directement de mon site de camping; le lac Rossi est situé à environ 6 kilomètres du lac Escalier.

Les découvertes

J’ai trouvé deux nids de plongeon huard, chacun à une extrémité du lac Escalier. Un adulte était présent en permanence sur le nid. J’ai pu les photographier sans les effaroucher avec un téléobjectif de 700 mm. La couvaison des deux œufs dure environ 30 jours et est assurée en alternance par le mâle et la femelle.

La surprise de ma première sortie en kayak a été la rencontre d’une femelle orignale et de son veau de l’année. Je m’étais arrêté pour écouter en silence les sons de la forêt, grives des bois entre autres, quand un bruit inhabituel m’a alerté dans le buisson tout près. Une femelle orignal venait de surgir au bord de l’eau, la moitié de son corps visible au-dessus du bosquet. Quelques instants plus tard, j’ai aperçu la tête de son veau qui l’accompagnait. Même si mon premier réflexe a été de m’éloigner pour ne pas l’effaroucher, elle n’est restée que quelques instants car j’étais vraiment trop proche. Une rencontre qui m’a tout de même comblé.

Parmi les autres belles découvertes, mentionnons ce beau cerf de Virginie mâle aperçu au petit matin sur le lac Rossi.

Cliquez sur une image ci-contre pour afficher les photos en mode diaporama plein écran. Naviguez ensuite avec les flèches gauche et droite du clavier ou en cliquant sur les symboles > et <

Commentaires 5

  1. La nature me touche aux larmes surtout lorsqu’elle est si bien présentée. Tes photos sont magnifiques. J’aime les regards (entre autres le regard de la femelle orignal et du plongeon huard entre les herbes) et tes scènes de cette nature sont splendides, de vraies cartes de Noël. Celle avec les sapins a fait surgir en moi de petites larmes, et oui. Tu es un excellent photographe et toujours aussi intéressant à lire, ce que j’aime.

  2. Extraordinaires photos René, ton amour de la nature est tangible, ta sensibilité « transcende » le médium photographique… C est comme si j étais à Tremblant. Que de beauté, Merci!

  3. Magnifique René comme toujours. Nous les avons tellement navigués et appréciés c’est merveilleux lacs.Tes photos me rendent un peu nostalgique, mais me rappellent, tout de même, de très beaux souvenirs. Merci.

  4. Voilà de belles images et de belles pensées. Continue à nous les montrer. Derrière celles-ci, je vois les efforts consentis. Les bagages, la bouffe, la roulotte, les appareils et accessoires photos, le kayak à préparer, emballer, tirer, manipuler, transporter, les attentes dans le froid humide de l’aube. Les longues heures à trier, choisir, composer les blogues. Merci pour cette passion qui t’anime et que tu partages si généreusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *