Les chardonnerets

Le chardonneret jaune

Ce chanteur infatigable, de la famille des fringillidés, niche en juillet et août du sud du Canada au nord des États-Unis, d’est en ouest. Il se nourrit surtout de graines de chardons (d’où son nom français), mais aussi d’autres sortes de graines d’herbes, de plantes, d’arbustes (aulne) et d’arbres (bouleau, orme et thuya). Il consomme aussi des bourgeons, des petits fruits et, à l’occasion, de petits insectes.

En hiver, il s’alimente avec les sizerins et les chardonnerets des pins, souvent aux mangeoires qu’on lui offre. Pour communiquer avec ses congénères quand il vole, le chardonneret émet un cri lorsqu’il bat des ailes, une sorte de «tsee-tsi-tsi-tsit». La population des chardonnerets jaunes est en baisse de 4% par année à cause de la destruction des habitats propices à sa reproduction. Le chardonneret jaune acquiert son plumage nuptial suite à une mue printanière.

Le chant du chardonneret jaune

Pour en savoir plus sur cet oiseau :

Le chardonneret élégant

Ce passereau aux couleurs vives et éclatantes, qu’on retrouve surtout en Europe, est aperçu à l’occasion au Québec, probablement de spécimens échappés de captivité. J’ai photographié celui ci-contre au parc nature de la Pointe des prairies à l’est de l’île de Montréal.

Le chant du chardonneret élégant

Pour en savoir plus :

Photos de chardonnerets – jaunes et élégants

Cliquer sur une photo pour afficher la visionneuse

Commentaires 4

  1. Bonjour ´ svp j’aimerai bien acheté un chardonneret pour mes enfants mon tel’´ 514-8139500

  2. Bonjour,
    Superbes photos
    j’ai vu des photos sur oiseaux-birds, mais je ne les voit sur ton blog.
    Passériformes

    Meilleurs vœux

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *