Le parc national des Îles de Boucherville en août

Le parc national des Îles de Boucherville en kayak

C’était ma deuxième visite en kayak au parc national des Îles de Boucherville cette année. La première, en mai, m’avait ravi à cause du niveau anormalement élevé des eaux, ce qui permettait une exploration de zones habituellement inaccessibles par voie maritime. Deux mois plus tard, bien que le volume d’eau ait baissé, il reste tout de même bien au-dessus des moyennes saisonnières.

Les plaisirs de l’errance

Pagayer au gré des découvertes et envies du moment, se laisser aller au fil du courant, permet de voir et sentir les merveilles naturelles de ce parc d’un œil différent. La ville, toute proche, se manifeste de temps à autre au détour d’un sentier maritime. On y aperçoit les édifices du centre-ville, le mât du stade olympique ou la silhouette du pont Jacques-Cartier. Ces apparitions nous rappellent à quel point ce havre de paix au milieu du grand fleuve est précieux et demeure si fragile en zone urbaine. Encore plus lorsqu’on côtoie les immenses réservoirs pétroliers de la Suncor à Montréal-Est.

Pont Jacques-Cartier, Montréal, Québec

Pont Jacques-Cartier

Revoyez les trois articles précédents sur le parc national des Îles de Boucherville :
Juin 2015
Juillet 2015
Mai 2016

Cliquez sur une image ci-contre pour afficher les photos en mode diaporama plein écran. Naviguez ensuite avec les flèches gauche et droite du clavier ou en cliquant sur les symboles > et <

Site de la SEPAQ.

This text is also available in : Français

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *