L’odyssée d’un campeur Safari Condo

Présentation

Mon Safari Condo, c’est une coquille, un refuge, un moyen de transport relativement économique, un havre et, aussi, un objet de curiosité pour certains voyageurs rencontrés au fil des jours.

Au Québec on nomme ce type de véhicule récréatif (VR) de classe B, van, campeur, motorisé ou auto-caravane. En France c’est un camping-car ou un mobile-home. Aux États-Unis c’est un Camper Van. En bon Québécois et Nord-Américain, j’ai décidé de l’appeler mon campeur.

Reçu fin novembre 2016, il avait été commandé treize mois plus tôt, en octobre 2015. C’est donc avec beaucoup de fébrilité que je suis parti à l’aventure le 24 novembre 2016 vers le Sud-ouest des États-Unis pour passer l’hiver à bord de mon Safari Condo.

Essentiellement un voyage en solo, il s’est transformé en duo lorsque France est venue me rejoindre pour un deux semaines de vacances en Californie vers le début février 2017. Nous avons donc pu expérimenter la vie à deux dans cet espace restreint mais très fonctionnel.

Les premières étapes

Destination initiale : Bosque del Apache au Nouveau-Mexique pour photographier les grues du Canada et les oies des neiges qui passent la saison dans ce refuge faunique d’une qualité exceptionnelle.
Ce n’est toutefois qu’après 5 jours de route et de boondocking dans les Walmart et haltes routières que j’ai pu profiter du confort d’un camping avec électricité. Je n’ai malheureusement pas encore pu profiter des égouts car mon véhicule devait toujours garder son statut d' »hivernisé » en raison des nuits sous zéro… et le camping n’offrait pas le service de douches ;-(
Ce n’est qu’à Bosque del Apache que je me suis décidé à purger l’antigel de mes tuyaux après avoir consulté les autres campeurs. Suffit de débrancher le tuyau d’alimentation en eau pendant la nuit et de bien chauffer l’intérieur du véhicule pour affronter les quelques heures de gel qui surviennent généralement aux aurores.

À propos du boondocking

Ce terme fait référence au camping en totale autonomie, en retrait des grands centres et se pratique à grande échelle aux États-Unis où des espaces appelés « BLM areas » (Bureau of Land Management) sont administrés par des agents fédéraux et accessibles au plus grand nombre, généralement gratuitement ou pour un coût très minime. Quand on « boondock », on n’est pas branché et peu ou pas de services sont disponibles sur les lieux mêmes. Le véhicule récréatif (VR) devra donc être équipé de façon à répondre au moins aux besoins primaires d’hygiène et d’alimentation.
On appelle aussi boondocking les nuits passées à bord de son VR dans les stationnements de certaines grandes chaînes de magasins ou de restaurants, dans les haltes routières ou simplement au bord de la route quand on se déplace d’un point à un autre sur une grande distance. Ces sites évitent d’avoir à payer pour des services qu’on n’utilisera pas dans les campings payants. On doit cependant accepter un peu moins de tranquillité la nuit venue, surtout dans les haltes routières où les gros camions vont et viennent constamment.

Le Sud… enfin

Mon séjour dans le Sud commence vers la fin de la première semaine de décembre alors que j’arrive au parc national de Big Bend au Texas. Enfin un peu de chaleur, quoique ce parc est tellement vaste et offre des environnements si diversifiés que j’ai eu des journées à plus de 20°C alors que d’autres frôlaient les 0°C dans les montagnes du Chisos Basin. Consultez l’article que je lui ai consacré ici : Séjour d’une semaine à Big Bend, Texas

Et l’Ouest

Après le Texas, ce fut la ruée vers l’Ouest et la chaleur assurée : région de Yuma en passant par le sud-est de l’Arizona et Organ Pipe Cactus National Monument plus au sud.

Yuma n’a rien de particulièrement intéressant. On y va plutôt pour les services complets et les nombreux magasins d’alimentation.

Imperial Dam

Lever de lune sur mon emplacement au bord de Senator Wash à Imperial Dam, Arizona

Cependant, juste au nord de cette ville on trouve un immense territoire BLM appelé Imperial Dam. Plusieurs milliers de caravaniers s’y retrouvent chaque hiver. Ce site est désigné également sous l’appellation Long Term Visitor Area (LTVA). On peut obtenir un permis pour 14 jours de séjour incluant les services d’eau potable, d’égouts et de toilettes et douches pour 40$. On campe n’importe où sur le territoire désigné. Un permis de 6 mois est également disponible au coût de 180$. C’est le choix de la plupart des visiteurs qui y passent l’hiver. J’ai choisi le permis à 40$ que j’ai utilisé deux fois : un premier séjour à Imperial Dam de 2 semaines en janvier et un deuxième à Quartzsite et Imperial Dam en février. J’ai donc passé près d’un mois sur ces sites LTVA en changeant fréquemment de lieu de camping afin de bien explorer le territoire et profiter de la diversité des paysages. Les couchers de soleil y sont particulièrement spectaculaires. La nuit, le ciel est vraiment noir et étoilé et les coyotes y font entendre leurs hurlements à proximité des campeurs. Des troupeaux de mules sauvages y sont également protégés.

Pour connaître le détail du reste de mon trajet dans l’Ouest, consultez les articles déjà publiés dont la liste est incluse ci-dessous.

Les articles de blogue du périple Sud-ouest 2016-2017

Chacun de ces liens s’ouvrira dans un nouvel onglet de votre navigateur

  1. Bosque-Del-Apache, Nouveau-Mexique
  2. White Sands National Monument, Nouveau-Mexique
  3. Carlsbad Caverns National Park, Nouveau-Mexique
  4. Big Bend National Park, Texas
  5. Le sud-est de l’Arizona
  6. Saguaro NP et Organ Pipe Cactus NM, Arizona
  7. San Diego, Californie
  8. Joshua Tree National Park, Californie
  9. Death Valley National Park, Californie
  10. La région de Las Vegas – Red Rock Canyon et Valley of Fire, Nevada
  11. Les oiseaux du sud du Texas
  12. La Louisiane, au cœur du pays Cajun

La fiche technique

Ce véhicule récréatif est construit sur la plateforme Ram Promaster de Fiat Chrysler qui est une adaptation nord-américaine du Fiat Ducato européen. Ce modèle existe depuis plus de 30 ans en Europe. Plus de 5 millions de véhicules y ont été vendus depuis 1981, dont plus de 500 000 ont été aménagés en camping-cars.

  • Base : Ram Promaster 3500 allongé et toit élevé
  • Année : 2016
  • Modèle du véhicule  campeur : Promaster XLFlex 21 de Safari Condo
  • Moteur : Diesel 4 cylindres de 3 litres.
  • Consommation moyenne sur les derniers 14 000 km : 9,5 L/100 km
  • Longueur hors tout : 21′
  • PNBV en kg (lb) : 4 241 (9 350) – Poid Nominal Brut du Véhicule
  • PNBC en kg (lb) : 5 670 (12 500) – Poids Nominal Brut Combiné (incluant passagers, équipement, etc.)
  • Charge utile maximale en kg (lb) : 1 823 (4 020)
  • Réservoir propane de 33 lb
  • Cuisinière 2 rond au gaz
  • Chauffage de l’habitacle au diesel de 13 000 BTU (Webasto)
  • 2 frigos avec compresseur 12 volts (total 5,6 pi cu)
  • Ventilateur de toit MaxxAir avec télécommande (10 vitesses, réversible)
  • Four micro-ondes encastré
  • Chauffe-eau au gaz propane de 15 L
  • Réservoir d’eau potable de 100 L
  • 3 panneaux solaires de 95 w Total 285 watts
  • 2 batteries auxiliaires de 6 volts
  • Onduleur de 1500 watts
  • Lit Queen à hauteur ajustable
  • Auvent Fiama de 13′
  • Sièges avant pivotants
  • Table de cuisine démontable (rangement derrière les sièges passagers)
  • Toilette complète avec douche
  • Douche extérieure à l’arrière

Plus de détails sur le site de Safari Condo


Cliquez sur une image ci-contre pour afficher les photos en mode visionneuse plein écran. Naviguez ensuite avec les flèches gauche et droite du clavier ou en cliquant sur les symboles > et <.
Les légendes se trouvent en haut à gauche de l’écran en mode visionneuse.

Les trajets sur 19 000 km de route en 4 mois

  • Carte Montréal San Diego

    Trajet 1 : Montréal à San Diego

  • Trajet 2

    Trajet 2 : l’Ouest, San Diego, Joshua Tree NP, Death Valley NP, Las Vegas, Valley of Fire, Imperial Dam

  • Trajet 3

    Trajet 3 : les Sud, Imperial Dam à Baton-Rouge

  • Trajet 4

    Trajet 4 : de Baton-Rouge à Montréal

Commentaires 8

  1. Articles très intéressants à consulter pour planifier notre prochain voyage, des la livraison de notre SC en mars 2018. Merci

    1. Post
      Author

      Oui l’attente est longue, mais c’en vaut la peine. La planification d’un long voyage est aussi une activité des plus intéressantes.
      Je vous souhaite autant de plaisir que j’en ai.
      Merci pour votre commentaire
      René

  2. Salut René

    Toujours un plaisir de parcourir tes articles reliés à tes voyages.
    De plus c’est très surprenant de ne pas voir d’objets volants….
    C’est tellement précis,que nous pourrions prendre tes articles et planifier un voyage sans peur de s’égarer…
    lâches pas René tu es d’une précision chirurgicale et c’est tellement facile de suivre ton itinéraire
    Au plaisir

    1. Post
      Author

      Bonjour M. Fiser,
      Pour me suivre et être informé des nouveaux articles par courriel il suffit de cocher les deux cases au bas de cette page.
      Merci,
      René Lortie

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *