Venise

23 au 26 avril 1974

La veille de notre arrivée à Venise, nous avons campé à Trieste à la porte d’un camping encore fermé pour la saison d’hiver. Claire a trouvé un petit scorpion dans la tente… Nous sommes arrivés à Venise le 24 avril, plus précisément à Mestre située à six kilomètres de la cité.

Affiche touristique datant de 1920

Affiche touristique datant de 1920

Nous nous sommes rendus à la cité des Doges dès notre arrivée en prenant le bus qui nous emmène à l’entrée de la ville. De là, nous sommes partis à pied vers le Rialto au coeur de la cité. On a flâné dans les rues jusqu’à la Piazza San Marco, LE lieu touristique datant du IXe siècle. Au retour, nous avons pris un vaporetto (taxi bateau) qui nous a ramené à la Piazzale Roma.

Ville unique, belle, mystérieuse et charmante, Venise fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco. Les bâtiments y sont construits sur des pilotis de bois de chêne, d’aulne et de mélèze.

Cependant, nous n’y avons séjourné qu’une seule journée à cause du mauvais temps. Le lendemain, on a eu des orages violents et même de la grêle; nous sommes restés au camping à lire des magazines pour nous mettre à jour sur l’actualité internationale. Ça nous avait manqué au nord de la Grèce et en Yougoslavie. Je n’ai donc malheureusement pas grand chose à dire de personnel sur cette ville très particulière. Je me contenterai de vous présenter mes rares photos et un lien vers le site de Google qui vaut le détour. On peut y faire un tour en mode StreetView unique en son genre. Si la ville vous intéresse je vous encourage donc à y jeter un coup d’oeil.

Lien vers les pages de Google sur Venise :
Venise, la ville bâtie sur l’eau

Prochain article : Autriche, Allemagne et Alsace

Commentaires 3

  1. Ca commence bien la journée de lire ton blogue sur Venise. J’apprécie beaucoup ton écriture, ton montage. Encore merci René. Et j’ai hâte aux trois A.

  2. Assez pour donner le goût de faire du camping…. un pt’it scorpion avec ça??? René, je ne me souvenais aucunement de cette anecdote pourtant tout ce qui est bibitte me répugne vraiment. Je garde un très beau souvenir de Venise, un peu mélancolique mais d’une cité de charmes, mystères, et d’Histoire. Une ville comme Venise rime à une suite de découvertes impérissable entre autres de se déplacer en ville par les canaux, plus silencieux versus l’utilisation outrancière du klaxon par les italiens. Très contente d’y avoir mis les pieds et merci pour cette présentation. J’adore lire ces péripéties et commentaires, faits historiques et politiques. Très hâte de te lire à nouveau.

  3. Je reviens des Grands Explorateurs. Le conférencier nous a parlé aujourd’hui de Venise. Ah Venise ! On la surnomme la « Sérénissime ». Bien entendu, si on regarde sur Internet on peut y lire qu’elle est célèbre pour ses canaux, sa place Saint-Marc, son palais des Doges et son carnaval.
    Ce que j’ai apprécié le plus de cette visite virtuelle c’est la place qu’occupent les Arts (avec un grand A). Sont-ils artisans ou artistes ? Personnellement, je dirais qu’ils sont des artistes dans l’âme, des trésors humains. Nous les avons vu à l’œuvre… il y a tant à découvrir : l’art de la mosaïque, du verre soufflé, du tissage, du papier marbré et des masques qui se transmettent de génération en génération. Quel bel héritage ! J’ai été totalement éblouie.
    En voyant les gondoles, la première chose que j’ai remarqué c’est le peigne métallique (qu’on nomme «ferro») j’ai beaucoup aimé sa symbolique. Il représente les 6 quartiers de Venise. Quant à la demi-lune, elle représente le pont des soupirs. Ce peigne sert également à compenser pour le poids du gondolier… à la fois artistique et ingénieux. On voit bien sur ton blogue ce «ferro» sur l’affiche touristique datant de 1920. J’aime beaucoup cette affiche… à mes yeux tout à fait « moderne ».
    Je n’y suis jamais allée mais je suis certaine que je m’y plairais. Merci René de ce partage. C’est un réel plaisir de te lire. Tu es très stimulant, intéressant et vivant. Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *