Europe et Maghreb 1973-74

Il y a quarante ans j’ai fait mon premier grand voyage. J’avais vingt-et-un ans. J’étais accompagné de Claire Thivierge. Jeunes, Claire avait dix-huit ans, nous étions pleins d’enthousiasme et prêts à être émerveillés par les découvertes qui nous attendaient. Et nous l’avons été à tous les jours, en Europe et au Maghreb.

Un "car wash" un peu spécial dans un camping inoccupé de Yougoslavie

Un « car wash » un peu spécial dans un camping inoccupé de Yougoslavie

Notre véhicule était une Fiat 500 flambant neuve (et rouge) achetée de Montréal et dont la livraison s’effectuait à Milan directement du concessionnaire Fiat (programme spécial d’achat et d’immatriculation exempt de taxes pour les touristes).  La livraison avait cependant été retardée de trois semaines après notre arrivée en raison d’une grève des fonctionnaires italiens émettant les papiers d’immatriculation. Contre mauvaise fortune, on a fait bon cœur en faisant de l’auto-stop et en expérimentant le système ferroviaire européen. Durant ces trois semaines, nous avons fait un saut à Florence, Italie, puis avons fait du stop pour nous rendre à Strasbourg en Alsace où habitait une des sœurs de Claire.

Mon appareil photo était un Yashica à objectif fixe de 50mm. Je prenais relativement peu de photos à cette époque en raison du coût des films et de la difficulté que représentaient le traitement des photos et la conservation des films en voyage. Les photos couleurs ont été réalisées à partir de diapositives et les photos noir et blanc à partir des négatifs ou des tirages papier réalisés dans les années après mon retour.  Elles ont été numérisées avec mon Epson Perfection 3170 Photo. La qualité n’est pas toujours là, mais leur valeur réside pour moi dans les beaux souvenirs qu’elles évoquent.

Dans une ferme au petit matin en Algérie

Dans une ferme au petit matin en Algérie

Les articles seront classés sous la catégorie Europe et Magreb 1973-74 accessible dans le bandeau à droite de l’écran.

Merci de me laisser vos commentaires si vous le souhaitez. Ça me fait toujours un immense plaisir.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *